Promotion des droits et autonomisation des femmes depuis 2015 au Gabon : Un bilan satisfaisant, une mutation réussie

0
200

Le gouvernement gabonais a engagé depuis 2015 des réformes visant à promouvoir les droits et contribuer à l’autonomisation de la femme gabonaise. Le Président de la République Ali Bongo Ondimba, s’est personnellement engagé aux côtés des instances concernées pour initier des mesures visant à rendre effective l’égalité femmes-hommes au Gabon. Des réformes appréciées dans leur ensemble par Jeune Afrique qui, dans sa parution de ce mois, fait un tour  d’horizon mesures prises et des progrès réalisés. « Les résultats déjà obtenus depuis cinq ans prouvent que le Gabon a réussi sa mutation vers une société où règne l’égalité entre les femmes et  les hommes et où les droits des premières sont respectés», écrit le magazine panafricain.

La Décennie de la femme gabonaise est l’une des premières initiatives entreprises en 2015 par le chef de l’Etat à l’endroit des femmes. Grâce à la fondation de la Première Dame Sylvia Bongo, des travaux d’intensification de la promotion des droits de la femme a été initié avec les institutions nationales. Un ministère est dédié à la cause ayant pour dénomination le ministère de l’égalité des chances. Depuis le 25 Juin 2015, le droit de la femme veuve est reconnu en toute légalité au Gabon. Le droit de la succession dans le code civil a été renforcé pour garantir davantage les droits de la veuve et des orphelins. Les associations féminines bénéficient du fonds national d’aide social (FNAS) qui financent leurs micro-projets.  Un décret adopté le 05 juillet 2019 renforce la pénalisation de la violence contre les femmes notamment celle sexuelle.

La loi n°10/2016 du 05 septembre 2016 portant sur la lutte contre le harcèlement sexuel en milieu professionnel garantit la protection de l’intégrité physique et morale des victimes. La représentativité des femmes dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation professionnelle est davantage renforcée par le programme Égalité des chances initié en 2016. Grâce à la révision de la constitution du 12 Janvier 2018, un point d’honneur a été mis sur le principe, droits de la femme et réduction des inégalités femmes/hommes. L’état a travaillé en collaboration avec des cabinets d’avocats pour faire un diagnostic des réalisations et renforcer au besoin les acquis. Toute une stratégie de promotion des droits de la femme et de réduction des inégalités a été mise en place par la fondation de la première dame Sylvia Bongo Ondimba.

Chacune des réformes mise en place par le gouvernement gabonais vise à protéger les femmes contre les violences dont elles sont victimes et à les impliquer davantage dans les instances de prise de décision. Plusieurs autres textes de loi sont en cours d’adoption pour atteindre les objectifs fixés par l’état pour la promotion de la femme au Gabon.

Leave a reply