Protection de la faune : l’ANPN dispose désormais d’un laboratoire d’analyses génétiques de la faune

0
289

L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon s’est dotée d’un laboratoire d’analyse génétique de la faune. Ce laboratoire, inauguré le 11 mars dernier, permettra d’analyser des échantillons d’ADN prélevés sur la faune locale, tels que l’ivoire, les poils, les écailles et les fèces, selon un communiqué de l’ambassade de France au Gabon.

Selon le communiqué, « Les analyses génétiques permettent d’approfondir nos connaissances sur les animaux, leur habitat et leur comportement mais elles sont aussi particulièrement utiles dans la lutte contre le braconnage des éléphants et le trafic d’ivoire ». Selon l’ambassade de France, ce laboratoire permettra de lutter efficacement contre le trafic de faune sauvage. Ce laboratoire garantira une bonne gestion de la faune et permettra de préserver la biodiversité au Gabon et dans la sous-région.

Ce laboratoire représente une opportunité pour atteindre les objectifs du gouvernement.  Les autorités gabonaises ont signé des partenariats qui devraient permettre la conservation de la faune. Ce laboratoire permettra à l’ANPN de promouvoir un comportement responsable et de contribuer à la conservation d’un environnement sécurisé pour les générations futures.

Le laboratoire est déjà fonctionnel et placé sous la direction de la cellule scientifique de l’ANPN. L’installation du laboratoire a nécessité un financement de l’Agence Française de Développement (AFD) dans le cadre du projet Eléphants de lutte contre le braconnage et le trafic d’ivoire au Gabon et dans la sous-région.  Une partie du financement est venue de la Banque mondiale, à travers le projet GeFaCHE pour la gestion de la faune et des conflits homme-éléphant.

Leave a reply