Règlement des contentieux: Le Gabon accueille ses tous premiers arbitres formés au pays

0
221

Le Gabon a accueilli ses tous premiers arbitres formés au pays la semaine dernière. Ils ont été outillés par l’institut international de médiation, d’arbitrage et de conciliation (lilac). La toute première promotion de l’institut est désormais apte à la pratique de l’arbitrage en zone Ohada. Ils sont magistrats, greffiers, juges constitutionnels et même anciens ministres à recevoir leur diplômes de fin de formation à Libreville. Ces parchemins leur confèrent désormais le statut d’arbitres.

Après cinq jours de formation, ces nouveaux arbitres vont intervenir dans les règlements de conflits nés d’une activité commerciale ou d’investissement. Ils sont appelés à faire preuve de compétence et de rigueur dans la conduite de chaque procédure. « Cette formation rentre dans le programme d’opérationnalisation de l’Iimac. La sentence prononcée par ses arbitres doit être inattaquable dans le règlement des conflits au-delà de nos frontières », a expliqué Yvette Ngwevilo Rekangalt, promotrice de limac.

L’institut est le tout premier centre de médiation, d’arbitrage et conciliation créé au Gabon. Il est encadré par l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada). Limac travaille à résoudre sans passer par la justice étatique les conflits commerciaux. Il propose la résolution amiable et accélérée des litiges entre les parties concernées.

Avant ces arbitres, ceux qui exerçaient déjà au Gabon ont été formés pour la plupart à l’extérieur. Cette première vague a regroupé une quinzaine de personnes de plusieurs nationalités. Après celle-ci, d’autres formations suivront tant en médiation qu’en arbitrage.

 

Leave a reply