Reporters sans frontières fait une bourde par défaut de vérification de sources au Gabon

0
169

L’association Reporters sans frontières a récemment tapé du poing sur la table. Elle a mis en garde les journalistes gabonais critiquant la Cour constitutionnelle du pays. Ces derniers « pourront faire l’objet de poursuites judiciaires et de peines de prison« . Sauf que RSF a par la même occasion commis une énorme bourde.

En effet, avant cette déclaration, l’association a manqué de vérifier les sources. En République Gabonaise, le fait de critiquer les décisions de la Cour constitutionnelle n’est pas passible de poursuites judiciaires. La pénalisation ne concerne que les « menaces, d’outrages, de violences et d’attaques« . C’est une disposition inscrite dans la loi organique du 26 septembre 1991 sur la Cour constitutionnelle.

Cette énorme bourde de RSF est très mal vue. L’association se porte pourtant garante de la lutte contre les fake news. Elle caresse d’ailleurs le projet de labelliser des médias qu’elle considère comme « fiables » à travers le monde.

Leave a reply