« Sans le Gabon, il n’y aura pas de pluie dans certaines partie d’Afrique »,dixit Carlos Manuel Rodriguez

0
316

L’ancien ministre de l’environnement du Costa Rica a reconnu le rôle jouer par le Gabon dans la régulation du climat. Il a notifié qu’il « n’y aurait pas de pluie dans certaines partie d’Afrique sans le Gabon » au cours du congrès mondial de la nature de l’UICN. Ce congrès s’est récemment tenu à Marseille en France.

Pour Carlos Manuel Rodriguez, le Gabon est un véritable modèle de résilience climatique qui doit faire école. « Il faut récompenser les pays qui ont maintenu leur couverture forestière comme le Gabon », a-t-il indiqué. Le patron du Fonds pour l’environnement mondial reconnaît ouvertement les nombreux efforts consentis par le Gabon en matière de préservation du climat.

Le Gabon a d’ailleurs été récemment récompensé à juste titre. Ceci par la Norvège pour ses efforts contre la déforestation de sa forêt. Le pays recevra graduellement, 17 millions de dollars américains via l’Initiative pour la forêt d’Afrique centrale (CAFI). C’est d’ailleurs la première fois qu’un pays est récompensé pour ses efforts de conservation de sa forêt. En dehors du Gabon, d’autres pays du bassin du Congo ont aussi une couverture forestière qui mérite d’être récompensée.

Le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale de conservation de la nature (UICN) s’est tenu vendredi dernier à Marseille. Il s’agit de la plus grande rencontre pour la protection de la nature. Elle vise à donner un coup de fouet à la défense de la planète, mise à mal par l’Homme.

 

Leave a reply