Séquestration mondiale du carbone : le Gabon représenté à la table ronde sur le rôle de l’Afrique

0
133

Le ministre gabonais de l’environnement, Lee White a participé hier à une table ronde internationale. Il a représenté le Gabon au cours de cette rencontre pré-Cop26. Ladite rencontre a porté sur le rôle des pays africains dans la séquestration mondiale du carbone. Elle a été organisée par le Grantham Research Institute for Climate Change and the Environment de LSE. C’était en association avec forestLAB et l’Université de Stirling.

Cette rencontre s’est tenue virtuellement. Elle a été l’occasion pour le ministre gabonais de valoriser les efforts du Gabon en matière de préservation de ses forêts. Le bassin-versant du Congo contribue efficacement à la séquestration du CO2 émis dans le monde. La présence du Gabon à cette table ronde témoigne de la politique environnementale adoptée par les autorités du pays, jugée exemplaire par les grandes institutions.

Ce débat pré-Cop26 a permis d’explorer la valeur des forêts des nations africaines, notamment celle du Gabon sur le climat et l’économie durable. Le Gabon est un pays essentiellement forestier. Environ 85 % de la superficie du pays est couverte de forêts. Cela équivaut à près de 22 millions d’hectares forestiers. Le pays a récemment été récompensé par le Cafi pour ses résultats. Il s’agit des résultats obtenus en matière de réduction de ses émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts.

La rencontre a réuni d’importants participants comme le ministre de l’environnement international et du climat, et du bien-être animal et des forêts du Royaume-Uni, Zac Goldsmith. Il y avait aussi le président du Groupe africain pour le développement de la conservation, Alan Bernstein et plusieurs autres personnalités impliquées.

Leave a reply