Serge Abessolo lance un appel à projets à l’endroit des réalisateurs de films et séries gabonais 

0
226

L’acteur Serge Abessolo a récemment lancé un appel à projets à l’endroit des réalisateurs de films et séries gabonais. L’actuel directeur général de l’institut gabonais de l’image et du son (Igis) a récemment pris fonction. Il a été porté à la tête de cette structure par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 17 décembre dernier. Serge Abessolo devra utiliser son expérience dans le domaine cinématographique pour porter haut le cinéma gabonais et accompagner des projets du secteur.

« L’Igis n’a pas les mêmes prérogatives qu’à l’époque où on était scène assis. Là, on est plus dans l’accompagnement des projets. Nous allons nous mettre très rapidement au travail par le biais d’un appel à projets pour susciter des projets de films et de séries. En ce qui me concerne, je compte m’inspirer de ce qu’ont fait mes prédécesseurs . À l’époque, on a eu l’Auberge du salut. Il est important qu’aujourd’hui, on ait d’autres séries gabonaises. Pour que celles-ci soient diffusées sur la télévision gabonaise. Et l’Igis se doit d’accompagner tous les réalisateurs qui ont des projets dans ce sens pour alimenter notre télévision aussi« , a indiqué le nouveau directeur général de l’Igis, Serge Abessolo.

Pour atteindre ses objectifs, il compte sur ses collaborateurs. «  Avec mes collaborateurs, on part sur une base de travail de disponibilité, de dynamisme pour les uns et les autres. C’est un travail d’équipe et chacun aura une tâche particulière. Le monteur fera son montage, le cameraman fera sa prise de vue, c’est tout ça qui fait la beauté d’une œuvre cinématographique  », a-t-il ajouté.

À l’en croire, il y a beaucoup de choses à faire en production ou en coproduction.  Serge Abessolo s’est plusieurs fois illustré dans le cinéma africain. Récemment, on l’a retrouvé dans la série sénégalaise « impact » ou encore dans la série ivoirienne «  Ma Famille« . Serge Abessolo est à la fois acteur, humoriste et producteur gabonais. Il est d’ailleurs connu au-delà des frontières africaines.

Leave a reply