Tracer-Nkok souhaite détenir le suivi exclusif de la légalité des ressources forestières au Gabon

0
226

L’agence Tracer-Nkok a émis le désir de détenir le suivi exclusif de la légalité des ressources forestières du Gabon. Il reviendra pour l’entreprise de suivre de mieux tracer le bois gabonais et lutter contre son exploitation illégale et chronique. Tracer-Nkok a saisi pour ce faire l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor). Lundi dernier, les représentants de la société ont rencontre le directeur général de l’Aganor, Abdu Razzaq Guy Kambogo. Du côté de la société, il y avait Marc Ona Essangui, président de l’association Brainforest et Jean-François Chevalier, Directeur exécutif de Foret ressources management (FRM) Gabon.

Pour l’Aganor, cette démarche EST en droite ligne avec les objectifs fixés par le gouvernement gabonais. Il œuvre pour la protection des forêts du pays. « Aujourd’hui, le Gabon est en voie d’adopter ses premières normes du secteur Forêt-bois. Ceci sera effectué au sein du Comité technique consacré à cet effet. La saisine de l’Aganor par Tracer-Nkok sur sa démarche obéit ainsi à un processus qu’il conviendrait de suivre », a expliqué l’Aganor.

L’Aganor envisage d’élaborer une norme sur la traçabilité des produits du bois. Celle-ci sera propice à la reconnaissance ou à la certification du processus y relatif. Plusieurs autres normes dans le secteur bois sont également prévues. A l’heure actuelle, le « Comité technique 8 forêt–bois », instauré l’Agence, travaille à l’élaboration des nouvelles normes de la filière bois. Elles encadrent son industrialisation, son exploitation, sa transformation et sa commercialisation.

 

Leave a reply