Trans’Urb réduit désormais sa capacité opérationnelle de 161 à 35 bus

0
796

Trans’Urb réduit, à partir d’aujourd’hui, son réseau de bus à plus de 78% dans le Grand Libreville. Cette décision de la deuxième société de transport urbain du Gabon a été rendue publique dans un communiqué hier.

Selon le communiqué de la direction générale de Trans’Urb, la société ne mettra à disposition que 35 bus sur 161, soit une réduction de 78,7%. « Nous informons notre aimable clientèle que pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous sommes dans l’obligation de réduire notre capacité opérationnelle passant de 161 à 35 bus sur notre réseau », indique le communiqué. L’accès à ces bus reste gratuit et conforme aux mesures barrières les plus strictes.

Cette décision fait suite aux nouvelles mesures barrières prises par le gouvernement gabonais le 12 février. Celles-ci comprennent la présentation de tests négatifs à l’embarquement, la délivrance des laissez-passer pour se déplacer, ainsi que le respect du couvre-feu qui commence à 18 heures. Ces mesures précitées ont réduit les déplacements diminuant ainsi l’activité de la société Trans’Urb. La  réduction du nombre de véhicules permettra donc à la compagnie d’éviter des dépenses en carburant et en entretien des véhicules. Consciente des inconvénients que cela pourrait avoir sur la population, la compagnie de transport n’a pas manqué de s’excuser par avance.  « Nous vous présentons nos excuses pour le désagrément causé et mettons tout en œuvre pour y remédier dans les meilleurs délais », a fait savoir la direction générale de Trans’Urb.

Par ailleurs, les employés de la société réclameraient des arriérés de salaire. D’autres auraient même cessé de travailler. Cette décision pourrait donc être aussi justifiée par un manque d’employés pour mener à bien les activités.

 

 

Leave a reply