Trois enseignants de l’USTM échappent à une tentative d’empoisonnement

0
216

Adam Bouraima, Jean Jacques Anguile et Bill Raphaël Bikanga, auraient échappé à une tentative d’empoisonnement le lundi 8 mars dernier à l’Université des Sciences et Technologies de Masuku (USTM). Une substance chimique a été versée sur les poignées et les serrures de leurs portes et s’est infiltrée à l’intérieur de leurs pièces.

Les trois enseignants sont respectivement maître-assistant, maître de conférences et professeur titulaire du CAMES. Ils ont adressé une lettre au rectorat de l’université dans laquelle ils dénoncent une atteinte à leur vie par une substance chimique déversée sur les poignées et serrures de leurs portes. « Quelle rancœur peut inciter des membres de ce temple du savoir à jouer de telles scènes », s’interrogent-ils.

Les trois enseignants auraient rencontré les autorités rectorales où il leur a été suggéré de garder leur calme. Inquiets pour leur sécurité au sein de l’université, ils auraient déposé une plainte contre l’auteur encore inconnu auprès du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Franceville. Le ministre de l’Enseignement supérieur, le professeur Patrick Mouguiama Daouda, a également été sollicité pour arbitrer cette situation plutôt inquiétante.

Leave a reply