Un atelier de formation ouvert pour renforcer l’impact de la filière cacao-café dans le PIB du Gabon

0
140

Un atelier de formation vient d’être lancé au Gabon. Il vise à renforcer l’impact de la filière cacao-café dans le Produit intérieur brut (PIB) du Gabon. La formation est initiée en partenariat avec l’organisation internationale du café (OIAC). Les travaux ont été lancés hier à Libreville. Ils sont dirigés à l’endroit des torréfacteurs et des baristas. Ces derniers devront être capables de réaliser des productions de qualité.

“Aujourd’hui nous sommes en phase de relance de l’activité caféière et cacaoyère. Les chiffres sont assez calamiteux. Néanmoins nous nous attelons aujourd’hui, à mettre en place des plans de relance qui permettront de relancer véritablement notre production caféière et cacaoyère », a indiqué Thierry Prosper Mboutsou, Directeur Général de la Caistab.

Cette formation a été l’occasion pour le secrétaire général de l’Oiac d’annoncer le lancement d’un projet. Frederick Kawuma a évoqué la sortie des « Kiosques à café ». Il s’agit d’un moyen de vulgariser la consommation locale d’un produit 100% gabonais.

L’ initiative traduit la volonté des autorités gabonaises de promouvoir l’éclosion d’une filière locale et performante du Café gabonais. Elle est inscrite dans le cadre de la composante 2 du projet de promotion de la consommation intérieure de café en Afrique.  » Le président de la République a orienté le gouvernement vers une transformation locale plus accrue. Ces torréfacteurs que nous allons mettre en place, c’est pour transformer notre café. Plutôt qu’il soit à chaque fois expédié en matière première, nous voulons le transformer pour consommer aussi localement de façon à accroître les revenus des producteurs », a souligné Thierry Prosper Mboutsou.

L’Afrique représente aujourd’hui à peine 10% des parts du marché mondial de café. Elle tenait encore dans les 20% dans les années 1970-1980. Les autorités gabonaises misent sur une diversification de l’économie à travers le PAT initié. Le gouvernement vise convoite la transformation des matières premières.

 

Leave a reply