Un audit des installations de Perenco sera bientôt réalisé selon le gouvernement gabonais

0
210

Le ministère de l’environnement a informé dans un communiqué publié le 21 janvier qu’un audit des installations de Perenco sera bientôt réalisé. Cet audit permettra de réduire l’impact de la pollution par les déchets pétroliers sur l’environnement.

Selon le communiqué de presse, « le gouvernement et Perenco entendent renforcer le comité de travail conjoint, pour mettre en œuvre l’audit des installations de Perenco et proposer un plan d’action d’urgence pour assurer le suivi de la dépollution des sites impactés ». Cette mesure envisagée par le gouvernement est justifiée par les nombreuses accusations portées contre la compagnie pétrolière franco-britannique.

En effet, la société civile accuse cette entreprise de polluer l’environnement dans le département d’Etimboué en Ogooué-Maritime. Elle déverse de nombreux produits d’hydrocarbures dans l’environnement. Cela est dû à la mauvaise réhabilitation des anciennes exploitations pétrolières, à la détérioration des lignes de transport du pétrole et aux mauvaises conditions de traitement des déchets pétroliers. La société civile a alors intenté un procès au tribunal de Port-Gentil et a exigé la cessation des activités de l’entreprise. Mais cette mesure n’est pas envisageable compte tenu du « rôle important de Perenco dans la production pétrolière au Gabon », d’après le gouvernement.

Selon les autorités gabonaises, Perenco d’Etimboué a déjà commencé à travailler pour réduire la pollution et nettoyer certains sites. C’est le premier producteur de pétrole du Gabon. Elle a été installée en 1992 et a contrôlé 40% de la production pétrolière du pays en 2018.

Leave a reply