Un grand-père viole ses petites-filles avec l’aide de deux de ses fils à Batanga

0
98

Le chef du village de Batanga, dans le département d’Etimboué, Jean Louis Ipénaga, âgé de 65ans, a violé ses petites filles, âgées de 10 et 11 ans. Deux des oncles des filles ont  participé au viol.

En août dernier, les filles étaient en vacances chez leur grand-père à Batanga, dans la province de l’Ogooué maritime. Une tante des filles, qui avait remarqué les maux de ventre répétés de ses nièces, est allée les interroger. Elles auraient avoué avoir été violées par leur grand-père, mais aussi par deux de leurs oncles. L’un des oncles serait décédé récemment. Le grand-père incestueux aurait ordonné à ses victimes de garder le silence. Ces viols ont été confirmés par les résultats d’un examen médical.

Au procès, le grand-père a reconnu les faits, à l’opposé de l’un des oncles qui n’admet qu’une simple tentative de viol lors de son interrogatoire. Selon lui, il avait demandé à l’une de ses nièces d’aller chercher un téléphone dans la chambre et l’avait suivi par la suite. Une fois dans la chambre, il aurait demandé à la victime de se déshabiller. « C’est quand j’ai vu la petite nue que j’ai eu un sentiment de culpabilité et de remords. Je lui ai dit de suite de remettre ses habits et de sortir de la chambre », a-t-il déclaré. Ses nièces ne soutiennent pas cette version.

 

Leave a reply