Un homme passe aux aveux 7 ans après avoir assassiné et violé la grand-mère de son ami

0
227

Un homme est passé aux aveux 7 ans après avoir commis un meurtre. Farley Ondenot Reboucka a reconnu sa culpabilité du viol et de l’assassinat de la grand-mère de son ami. Sa déclaration a surpris plus d’un à Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime, ville où il réside.

Le jeune gabonais âgé de 27 ans se serait rendu délibérément dans un commissariat de la cité pétrolière pour avouer le meurtre de sa victime. La mort de Bernadette Mouendo avait choqué plus d’un au vu des circonstances du décès, 7 ans plus tôt. Farley Ondenot Reboucka voulait être en paix avec sa conscience. Après avoir avoué son forfait, le jeune homme a conduit les pandores sur les lieux du crime pour la reconstitution des faits.

Les faits se sont déroulés en 2015 au quartier Cuvette-Centrale dans le 4e arrondissement de Port-Gentil. « Farley, dont les parents étaient SDF à l’époque, était hébergé par la famille de son ami Noé Orwell. Ce dernier est plus connu sous le nom de Champion. Un soir, l’intéressé qui a soif décide de boire de l’eau. Sur son chemin, il aurait aperçu la grand-mère allongée sur le ventre dans sa chambre. Il se serait précipité sur elle et à l’aide de ses mains, il l’aurait étranglée jusqu’à ce que mort s’en suive. Par la suite, il aurait eu un rapport sexuel avec le cadavre jusqu’à satisfaction de sa libido « , a-t-il déclaré aux agents du commissariat.

Une fois son forfait commis, l’indélicat serait parti vaquer à ses occupations. Ce n’est que le lendemain que le corps sans vie de la matriarche avait été découvert par des proches. Après une vague de soupçons, ces derniers vont s’accorder sur l’hypothèse d’une mort naturelle. Les aveux de Farley Ondenot Reboucka ont choqué plus d’un dans la famille au vu de la proximité qu’ils avaient avec l’auteur. Lors de son interrogatoire, il a avoué être l’auteur de plusieurs autres viols dans la cité pétrolière. Il a également dit être un consommateur régulier de stupéfiants. Farley Ondenot Reboucka a été présenté devant le parquet du tribunal judiciaire de première instance de Port-Gentil la semaine dernière. Il a été ensuite placé en détention préventive à la prison du Château en attendant d’être fixé sur son sort.

Leave a reply