Une opportunité de formation au métier de boulanger-pâtissier offerte à 50 jeunes gabonais 

0
143

50 jeunes gabonais demandeurs d’emploi vont bénéficier dans les tout prochains jours, d’une formation professionnelle au métier de boulanger-pâtissier. Une convention de partenariat vient d’être signée par le gouvernement gabonais en leur nom pour contribuer à leur insertion professionnelle. Le projet matérialise la mise en œuvre du contrat d’apprentissage jeunesse (Caj). La convention a été signée la semaine dernière par le ministre gabonais du commerce, Hugues Mbadinga Madiya. Le directeur général de l’office national de l’emploi (ONE), Hans Landry Yasser était également de la partie. Le président du Syndicat des boulangers et pâtissiers du Gabon (Syboulga)Jabert Nguembet Yasser a co-signé ladite convention. 

Les trois parties engagées dans ce processus vont veiller à l’immersion de 6 mois à 2 ans des jeunes au sein des boulangeries et pâtisseries affiliées au syndicat. La formation concerne les jeunes âgés de 20 à 40 ans. Il s’agit de donner aux jeunes la possibilité d’acquérir un savoir-faire dans les différentes structures que comporte le Syboulga. « Mais après nous allons prendre le relais. Puisqu’on veut faire d’eux des auto-entrepreneurs. Cette formation est offerte par le gouvernement. Elle est gratuite, mais il y aura un concours du Plan d’affaire. L’idée, c’est de leur permettre d’être présentés à une banque puisqu’on veut en faire plus tard des champions« , a expliqué Hans Landry Yasser, Dg de l’One. 

Ce partenariat, initié avec la boulangerie devrait s’ouvrir avec les différents corps de métier au niveau du commerce. L’objectif est de faciliter l’entreprenariat et d’aider à la prise en main notamment des jeunes gabonais. L’accord en lui-même intervient dans un contexte où le Gabon œuvre pour la réduction de la pauvreté et la création d’emplois. Le secteur de la « boulangerie-pâtisserie » a également été durement frappé par la crise sanitaire et a besoin d’être particulièrement soutenu en vue de sa restructuration.

Leave a reply