Une unité mobile de réanimation a été déployée à l’hôpital d’Akanda

0
220

L’ambassade de France au Gabon a annoncé qu’une unité mobile de réanimation (UMR) a été déployée il y a quelques jours à l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda. Selon cette institution, l’unité mobile de réanimation permettra de faire face à la 2ème vague de Covid que traverse le Gabon. Il s’agit de l’UMR acquise en 2020 dans le cadre du projet PASS2 C-19, financé par l’Agence française de développement.

L’ambassade de France au Gabon a annoncé il y a quelques jours, à travers un communiqué publié sur son site internet que l’unité de réanimation de l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda est autonome en énergie et en oxygène. En outre, le personnel médical a été formé par les services de santé militaires français et gabonais. « Composées de tentes modulaires comprenant chacune 5 lits de soins intensifs avec respirateurs et 10 lits pour patients en oxygénation au masque, les UMR sont en mesure de prendre en charge une part significative de l’activité de soins critiques en totale autonomie », précise l’ambassade de France dans le communiqué.

Cette unité mobile de réanimation a été déployée à l’hôpital d’Akanda quelques jours après la réception de 100 000 doses de vaccin Sinopharm. Selon le corps médical, cet équipement permettra une meilleure prise en charge des personnes souffrant de Covid-19 et se trouvant en soins intensifs. Au 15 mars 2021, le Gabon a enregistré 2064 cas actifs sur 16 945 cas positifs.

Le projet PASS 2 initié par le gouvernement gabonais a été financé par l’AFD. En mars 2020, le projet a été orienté vers la lutte contre la pandémie Covid-19. Cette réorientation a permis de déployer des équipements médicaux pour les hôpitaux publics et de former le personnel médical et paramédical. Des actions de sensibilisation de la population ont également été menées.

Leave a reply