zone industrielle de Nkok : Forte accélération du rythme d’installation des usines grâce à la CGAP

0
202

Le Gabon a enregistré une forte accélération du rythme d’installations d’usines dans la zone industrielle de Nkok. Grâce à l’implication de la Coordination Générale des Affaires Présidentielles, le gouvernement a pu mener à bout les projets de développement de sa zone industrielle. Aujourd’hui, 85 usines sont actives sur le site de Nkok. 15 autres usines sont en phase d’investissement. Elles devraient entrer en production avant le premier trimestre 2022. Le gouvernement entend générer ainsi de nouveaux emplois.

Les usines de Nkok s’émancipent des secteurs traditionnels de l’industrie du bois et de la métallurgie. Notamment pour la production de médicaments, le recyclage des déchets plastiques ou encore la production de ciment.

Nourredin Bongo Valentin a travaillé pour obtenir des amendements dans le code de l’électricité et de l’eau. Ceux-ci ont permis la conclusion d’investissements majeurs avec le fonds d’investissement français Méridiam. Il s’est engagé avec le Fonds Gabonais d’Investissement Stratégique à mobiliser 117 milliards de FCFA, pour la construction du barrage hydroélectrique de Kinguélé aval. 45,8 milliards de FCFA seront également injectés pour augmenter les capacités de trafic du chemin de fer. Le fonds d’investissement spécial Rise Gabon s’est quant à lui engagé à injecter près de 60 milliards de FCFA dans la réalisation d’une route à péage. Celle-ci prend en compte le contournement Sud de l’agglomération de Libreville, reliant Owendo au PK15.

Ce bilan élogieux témoigne des efforts entrepris par le désormais ancien Cgap, Nourredin Bongo Valentin. En 21mois passés à la tête de la CGAP, il a œuvré avec son équipe pour poser des bases prometteurs pour le gouvernement gabonais.

Leave a reply